ORDRE.NET - L'ordre sans ordres - Order without orders. L'anarchie c'est l'ordre, l'État le désordre.

L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre ; l'État, la guerre de tous contre tous.

Fin

Après quelques années et de nombreux posts, je crois que le but de ce blog (fournir des exemples du fait que L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre ; l'État, la guerre de tous contre tous.) est plus qu'atteint. Des exemples de ce fait sont fournis par l'actualité chaque jour, et c'est pourquoi je crois que tous les commenter finirait par devenir redondant. Après tout, si les gens normaux ne pigent pas 543 exemples, je doute que quelques centaines de plus les convaincraient.

Par Turion, sous Mise en abîme, le 2008-09-02

Souvenirs, souvenirs...

Un petit rappel de l'égalité républicaine : Hannibal passe les Champs

Par Turion, sous le 2008-08-09

Any questions?

Pourquoi est-ce que je poste de moins en moins sur ce blog ? Parce que ce qu'exprime le titre de ce blog apparaît chaque jour comme une réalité tellement évidente que je ne vois pas trop quoi ajouter.

Entre l'anarchie et les Jeunesses hitlériennes, faudra bien choisir un jour, et ce jour se rapproche à grands pas :

The war on fat has just crossed a major red line. The Los Angeles City Council has passed an ordinance prohibiting construction of new fast-food restaurants in a 32-square-mile area inhabited by 500,000 low-income people.

L'État nous dit donc quoi bouffer, comment nous habiller, et avec qui nous marier, en plus de tout le reste déjà mentionné. Mais à part ça, non vraiment, on fait ce qu'on veut...

Oui, c'est un pas important franchi pour les vandales. Un autre pas est important est franchi lorsque les vandales eux-mêmes commencent à être directement victimes de leur propre vandalisme. Ainsi, depuis longtemps déjà, des communistes nord-coréens. Et désormais même des maires qui s'affirment anti-drogues sont victimes de la criminelle guerre à la drogue...

Par Turion, sous Français, America, Forces du désordre, le 2008-07-31

Désordre routier

Or, que constate-t-on à la lecture des statistiques? Que le nombre d’accidents sur ce tronçon a sensiblement augmenté depuis la prolifération des radars: 268 accidents recensés en 2007 contre 227 en 2006 et 211 en 2005. (Migros Magazine)

Par Turion, sous Autobahn, le 2008-06-17

Et y aiment ça

La TSR s'est surpassée aujourd'hui.

Seuls un peu plus de 800'000 Suisses ont soutenu les démocrates du centre dans leur tentative de court-circuiter le Tribunal fédéral (TF). A l'instar des autres grands partis et des autorités, quelque 1,4 million de citoyens ont préféré privilégier une procédure respectueuse de l'Etat de droit, qui comprend l'interdiction de l'arbitraire et de la discrimination. (TSR)

Voilà, les bons et les mauvais points sont distribués. Pas de dessert pour les méchants Suisses qui ont voté oui, une tape amicale dans le dos pour ceux qui ont voté non.

Les cantons, romands en tête, ont été unanimes dans leur rejet des deux projets soutenus par l'UDC.

Du jour au lendemain, ce qui est soudain devenu important à propos de l'article sur la santé, c'est que l'UDC était pour. Le fait que le Conseil fédéral était pour est rélégué aux oubliettes, en attendant de créer des emplois de rectification de l'histoire et réimprimer les brochures indiquant aux moutons quoi voter.

Le net rejet de l'article constitutionnel satisfait les cantons, les médecins, les patients, le PS, les Verts et le PDC. L'UDC, le PRD, les assureurs et l'association des hôpitaux figurent en revanche dans le camp des déçus. Quant au Conseil fédéral, il n'a pas caché son soulagement.

Je suppose que je peux me considérer comme patient : la TSR m'apprend que je suis satisfait du net rejet de l'article constitutionnel. J'aurais préféré qu'elle m'apprenne que j'en bave de bonheur, tant qu'à faire.

Pascal Couchepin, qui ne soutenait ce texte que du bout des lèvres, a évoqué un regret "institutionnel, le plus faible sur l'échelle de Richter des émotions politiques", a-t-il dit devant les médias. Cet article était inutile, selon le président de la Confédération.(TSR)

Mais oui, dans le fond, le Conseil fédéral a toujours été contre, en fait. Si vous aviez lu autre chose dans les recommandations de vote, vous avez du mal lire. Après tout, on imagine mal les 7 sages vous avoir dit d'accepter quelque chose dont on sait désormais que c'est « inutile »...

Vu l'excellent travail de propagande de l'État et de ses organes de diffusion audiovisuels, faut-il vraiment s'étonner que le sujet sur lequel « le peuple » s'est montré le plus enthousiaste est le soutien à cette même propagande ?

Par Turion, sous Propaganda, le 2008-06-01

Parasites, suite...

Nouvel ajout au dossier « Si on avait aboli l'État il y a 100 ans... »

The city payrolls include hundreds of teachers who have been deemed incompetent, violent, or guilty of sexual misconduct. Since the schools are afraid to let them teach, they put them in so-called "rubber rooms" instead. There they read magazines, play cards, and chat, at a cost to New York taxpayers of $20 million a year.(How to Fire an Incompetent Teacher)

Par Turion, sous Désordre, le 2008-03-25

Que dire...

Il s'agira de distinguer entre le cas d'un vacancier qui s'est fait pincer dans un pays où il ne retournera pas avant longtemps et celui d'un frontalier qui doit tous les jours circuler à l'étranger (Chauffards à l'étranger mieux punis en Suisse)

L'article ne précise pas en quoi cette distinction serait pertinente.

La Commission propose que les excès de vitesse, le passage aux feux rouges, l'alcool au volant et le non port de la ceinture de sécurité fassent l'objet de poursuites automatiques grâce à la mise en commun des fichiers des polices nationales. Ces quatre infractions, rarement punies si elles sont commises dans un autre pays de l'UE, sont à l'origine de 75 % des morts sur les routes.

La distinction entre des morts d'autres gens ou des morts du conducteur lui-même, n'est de son côté certainement pas pertinente. Vivement qu'on réinstaure l'interdiction de se suicider dans la loi, ce ne serait que cohérent. On en est déjà pas loin, de toutes façons.

Par Turion, sous Désordre, Autobahn, le 2008-03-20

On en est là

Si les fiancés faisaient des déclarations contradictoires, ou s'ils ne se connaissaient manifestement pas ou très mal, la décision pourrait être négative.

L'État va donc vous dire si vous connaissez bien ou pas une autre personne.

Cette intrusion dans la vie privée du couple est motivée par la volonté de l'Etat de prévenir les mariages de complaisance. (Un mariage d'amour qui pourrait sauver le sans-papiers de Bassins)

Il y a donc des mariages glop et des mariages pas glop. Pour se marier, il faut avoir une raison officiellement reconnue comme glop.

Si leur amour est réel, il pourra rester en Suisse. (Adem sauvé par une histoire d'amour?)

D'après la presse, l'État décide donc si un amour est réel ou pas. Voilà où on en est.

Les vandales instaurent une politique injuste, puis vous proposent des petites exceptions pour l'adoucir, mais des exceptions que, si vous souhaitez en profiter, il vous faudra devenir un peu plus esclave, dévoiler un peu plus de votre privée aux fouilleurs. C'est le même principe que les prétendues déductions fiscales. Au lieu de vous faire payer, par exemple, 1000 francs directement, on vous fait payer 1500, puis on vous laisse gentiment un espoir de pouvoir payer 1000, pour autant que vous racontiez votre vie aux voleurs pour obtenir des déductions de 500 : avec qui vous vivez, si vous avez été malade, comment vous rendez-vous au travail, etc.

Par Turion, sous Désordre, Sexe, le 2008-03-20

Où étiez-vous quand il fallait être là ? En train de griller une clope ?

J'ai déjà donné mon avis sur la question de la clope, mais les récents débats en vue de la votation de février à Piogre n'en demeurent pas moins agaçants, tant du côté du constructivisme que de celui de ses inconséquents adversaires.

Ainsi, le GHI du jour nous fait sa une sur « Ces citoyens qui refusent de bannir le tabac ». Concrètement, des messieurs du PRD et du parti « libéral » qui se scandalisent de la menace pour les libertés que constituerait l'interdiction de la clope dans les « lieux publics » (lieux privés ouverts au public, précisons-le tout de même), avançant que finalement, trois morts par an dûs à la fumée passive dans la République, ce n'est pas si grave, qu'on veut tout hygiéniser, que fumer un truc toxique c'est cool parce que faut bien prendre des risques dans la vie et mourir tôt pour pas finir en petit vieux, etc.

Bref, des arguments qui n'ont strictement rien à faire dans le débat. Faut bien mourir de quelque chose, certes, mais personne n'interdit à ces messieurs de se suicider la quarantaine passée ou de faire du saut à l'élastique sans élastique si la vie leur fait chier au point que se remplir les poumons de goudron leur semble la façon la plus simple de la raccourcir. Paranthèse fermée, puisque ce commentaire n'a rien à faire dans le débat en tant que tel non plus, puisqu'on parle de politique, de lois et donc de la question de l'usage de la force policière, pas des conseils pour bien vivre (ou pas).

Le vrai débat est : cette façon de lutter contre le tabac est-elle légitime ou non ? S'il y a tant de gens qui sont favorables à l'initative, pourquoi les lieux non-fumeurs ne dominent-ils pas le marché depuis longtemps ? Est-ce un « échec de marché » ? Est-ce dû à la difficulté d'ouvrir de nouveaux bars ou restaurants à Piogre (autorisations, crise du logement, impôts, réglementations, etc.), difficulté dont l'État est responsable, qui créerait suffisamment de rigidités sur le marché pour empêcher un ajustement plus rapide à l'évolution des mentalités ?

Dans tous les cas, comment prendre les arguments en terme de liberté individuelle au sérieux quand ils viennent de gens issus notamment du parti « libéral », dont le président est l'adversaire n° 1 de la légalisation du cannabis ? Dans un pays où je ne suis pas autorisé à fumer, sniffer ou m'injecter ce que je veux tout seul chez moi, où même les FDD ont la bénédiction du Prince pour aller fouiller dans la bouche et le cul des gens pour chercher des produits à voler, comment peut-on honnêtement se scandaliser qu'on veuille désormais simplement obliger certains lieux à devenir non-fumeurs ? Où étaient ces messieurs soudain si inquiets de l'hygiénisme ambiant quand il s'agissait de soutenir la révision de la LStup ? Où étaient-ils quand il s'agissait de s'opposer à toutes les autres lois et règlements qui concernent des lieux privés ouverts au public, toutes les lois sur le travail par exemple ? Si je suis obligé de prévoir une assurance pour mes employés, des vacances payées, leur faire porter le casque, ne pas les faire travailler trop d'heures, etc, etc, pourquoi devrais-je être autorisé à les faire travailler dans un air qui empoisonnera leurs poumons ?

Je ne vois donc pas grand chose comme argument de fond qu'on puisse opposer spécifiquement à cette loi. Ces messieurs peuvent défendre l'incohérence, certes, mais faudra pas s'étonner de perdre la votation après.

Par Turion, sous Clope, le 2008-01-31

C'est la faute aux blogs

Filmer une agression suffit, en Suisse, à vous envoyer en tôle :

Un homme de 21 ans a été placé en garde à vue pour avoir immortalisé avec son portable une scène de violence dans le but de la diffuser sur son blog. L’agression a eu lieu dimanche matin dans un train entre Fribourg et Belfaux (FR). Un jeune homme de 22 ans a reçu plusieurs coups de poing au visage et a été légèrement blessé. L’agresseur a été, lui aussi, placé en garde à vue. Le cinéaste amateur a affirmé ne pas connaître les deux protagonistes de l’altercation (Matin Bleu)

Reporters Sans Frontières vont-ils devoir ajouter la Suisse sur leur liste noire ? À remarquer également : si à 21 ans on est « homme », à 22 ans on redevient apparemment « jeune homme »...

Par Turion, sous Français, le 2008-01-29

Pour votre bien

Heureusement que c'est pour votre bien que l'État vous met en prison et y assure votre sécurité :

Il abuse de son codétenu et le tue REGENSDORF (ZH). Le corps d’un prisonnier de 25 ans a été découvert sans vie, dimanche après-midi, dans le pénitencier de Pöschwies. Son meurtrier présumé est son voisin de cellule, âgé de 49 ans. L’agresseur est un ressortissant suisse qui purge une peine pour meurtre et tentative de contrainte sexuelle. Il a admis avoir abusé de sa victime avant le meurtre. Le jeune homme, incarcéré pour des vols et des infractions à la loi sur les stupéfiants, allait être libéré en février. (Le Matin Bleu)

Par Turion, sous Forces du désordre, le 2008-01-29

Best T-Shirt ever

fuck this court t-shirt worn by Larry Flynt in a court

Par Turion, sous Ordre, le 2008-01-25

On est vraiment dirigés par des gens sains d'esprit...

Ces absurdités qui freinent Genève

Mixité routière

Seront-ils aussi enthousiastes lorsque des usagers leur suggèreront une « zone de rencontre » entre leurs poings et leur gueule ?

Par Turion, sous Ordre, Autobahn, le 2008-01-24

Entre l'anarchie et les Jeunesses hitlériennes, faudra bien choisir un jour

Le directeur de l'Office fédéral du sport Matthias Remund a déploré dimanche dans la "SonntagsZeitung" que trop peu de parents se soucient de faire faire du mouvement à leurs enfants. Il a jugé nécessaire la création d'incitations pour éviter que davantage "d'enfants et de jeunes se retrouvent plus tard à la charge de l'assurance invalidité ou de l'assurance maladie".

TSR

Toujours le même argument à la con : on étatise les assurances, et ensuite, évidemment, ça devient l'affaire de Jean si Paul est gros ou si Jacqueline se drogue ou si Marc-Henry fume, puisque c'est lui, Jean, qui devra payer. Mais dans la vie faut avoir un minimum de cohérence : c'est aussi l'affaire de Paul-Édouard, honnête fumeur de cannabis qui ne bouge pas de son canapé, si Jean, lui, fait du sport et risque donc d'avoir des accidents.

Le problème, c'est bien sûr l'étatisation des assurances à la base. Simple question de cohérence : toute décision que prend n'importe qui sur le territoire suisse devrait être soumise au vote démocratique de toutes les autres personnes suceptibles de payer un jour l'AI. Et alors ? Alors on peut passer notre temps à voter avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Comme souvent (cf. Ayn Rand et Rothbard) la conclusion logique des thèses collectivistes est tout simplement la mort. (Et après tout, on dit bien déjà que les personnes âgées « coûtent à la société ».) Ou alors on peut arrêter ces conneries, parce que à ce rythme là, ça va pas être long avant que l'État réinstaure les Jeunesses hitlériennes pour faire bouger les gosses trop gros.

Ah, vous croyez que j'exagère ? Grâce à mes fidèles deli, voici quelques autres pièces au dossier :

When the couple first tried to gain entry to the country they were told that they were both overweight and were a potential burden on the health care system

Daily Mail

What we should be doing is monitoring children from birth so we can detect any deviations from the norm at an early stage and action can be taken.

Three children go into care because they are too fat

Non, je dois vraiment exagérer...

Par Turion, sous Suisse, Santé étatisée, Socialo-communisme, le 2008-01-07

Les parasites et ce qu'ils nous coûtent

S'il y a bien une chose qu'on oublie trop souvent avec l'État, c'est ça :

If the State had been abolished a century ago, we'd all have robots and summer homes in the Asteroid belt.

Samuel Edward Konkin III (déjà cité...)

Après le gouvernement chinois, c'est au tour des États-Unis de nous en fournir une illustration :

Postal Service spokesman Al DeSarro said half of the mail his agency handles is direct marketing mail, and reducing its volume could cost thousands of Postal Service jobs.

Post Office Opposes 'No Junk Mail' List

Ya vraiment des connards qui mériteraient de se prendre des coups de manuel d'économie dans la gueule.

Par Turion, sous Éco, Absurdisme, le 2008-01-07

Argent illégal et argent volé

Après SOS Racisme, Ordre.net se devait de réagir également à l'affiche honteuse du SECO.

L'argent au noir sent mauvais!

Voici donc notre réponse :

L'argent volé sent mauvais!

Le travail au noir n'est rien d'autre qu'un travail illégal, autrement dit un travail dont la principale caractéristique est de 1) ne pas être victime du vol des hommes de l'État et 2) pouvoir engager des étrangers sans autorisation, autrement dit échapper au racisme institutionnel officiel. Est-ce mal ? Tout argent provenant d'une activité honnête, légale ou illégale, n'a rien de reprochable. Tout argent provenant du vol, dont les impôts font partie, par contre, est de l'argent sale.

Merci à Bretzelman pour son aide précieuse avec l'affiche.

Par Turion, sous Ordre, Droit, Propaganda, le 2008-01-05

À lire

Par Turion, sous Ordre, le 2007-12-30

Les UDC sont méchants ? Faisons comme eux !

Le PDC veut reprendre des thèmes de l'UDC

Le président du PDC Christophe Darbellay veut s'approprier certains thèmes de l'UDC, après l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral. Il approuve pour cette raison le projet d'expulsion des criminels étrangers.

Christophe Darbellay prend exemple sur le président français Nicolas Sarkozy. D'après lui, celui-ci s'est attaqué de façon objective aux problèmes de la politique de l'immigration, privant ainsi le Front national de Jean-Marie Le Pen de son principal thème. (Matin)

C'est vraiment dans ces moments là qu'on réalise à quel point la politique est à gerber. Car après tout on parle bien du même PDC qui a permis l'éviction de Blocher du CF. Autrement dit : le problème, pour le PDC, n'est donc pas que l'UDC présente de mauvaises idées, par exemple soit injuste avec les étrangers et qu'il faille donc l'opposer sur ce terrain. Non non non, le vrai problème, c'est qu'elle ait pensé à être méchante avec les étrangers avant le PDC.

Ça fait un moment que j'avais dénoncé le PS qui tombait dans le même travers...

Par Turion, sous Suisse, Démocratie, Politique suisse: partis, le 2007-12-23

Faux État

  1. Une organisation fait tout ce qu'on attend d'un État, elle collecte des impôts et fournit des services publics.

    The office, run by an employee of Jhansi Nagar Nigam, not only employed over 20 people, but was also performing civic works and collecting taxes and even issuing birth and death certificates. (Fake civic set-up unearthed in Jhansi)

  2. Un homme de l'État qualifie explicitement ça de racket. Le mot racket apparaît 5 fois dans l'article.
  3. La question a 1000 roupies : Quelle est la différence entre un vrai État et un faux État ? (J'aurais presque envie d'avoir les commentaires pour ce post-ci, tiens...)

Par Turion, sous Faits divers, le 2007-12-14

La fin de l'effet Zemp

Si Blocher a été élu au CF il y a 4 ans, ce n'était certainement pas pour lui faire plaisir. Beaucoup, en tout cas, espéraient le faire taire en l'élisant au gouvernement : « muselé par la collegialité », « mis face à ses responsabilités », il aurait dû voir que « gérer un pays  n'est pas si facile ». (Dommage que je n'ai pas gardé sous la main les commentaires exacts de l'époque, mais si ça amuse quelqu'un ça doit pas être bien dur à retrouver.) Ses électeurs auraient vu qu'il ne pouvait pas tenir ses promesses « irréalistes et irréalisables », et l'UDC aurait dû, à l'élection suivante, avoir dégringolé. Un peu comme ce qui s'est passé en Autriche avec Jörg Haider. En Suisse, Le concept n'est pas nouveau : ça fait plus d'un siècle que ça fonctionnait comme ça, l'intégration des oppositions. Et ce n'est sans doute pas un hasard non plus si les Sages lui ont laissé le département en charge du dossier des étrangers, plutôt que de le caser quelque part où il serait inoffensif, par exemple à l'Armée au lieu du bon Sammy.

Or, force est de constater, quoi qu'on puisse penser par ailleurs de l'UDC, de son programme, de ses électeurs, ou de Blocher, que celui-ci ne s'est pas cassé les dents sur les pupitres du Pouvoir comme certains l'espéraient. Les lois sur l'asile et les étrangers, il les a fait passer, quoi qu'on en pense, et son électorat n'a pas grand chose à lui reprocher. Pas étonnant dès lors que l'UDC ait encore amélioré son score.

Ce qui est historique n'est donc pas tant l'échec de Blocher, car après tout ce n'est justement pas parce qu'il aurait échoué à faire ce qu'il voulait, mais parce qu'il a réussi qu'il est out, mais bien celui de l'effet Zemp qui ne marche plus, ou pas avec Blocher.

Reste à voir bien sûr s'il aura moins ou plus d'influence en dehors du CF. S'il pouvait reprendre les rennes de l'UDC et mettre fin à ses récentes dérives, ce ne serait sans doute pas plus mal. Ce qui est un peu embêtant pour la stratégie de l'UDC, généralement impeccable, c'est bien sûr que Sammy et la Schtroumpfe Inconnue ait accepté leur élection. Membres de l'UDC non pas Suisse mais de leurs cantons respectifs, il est peu probable qu'ils cessent d'être membres de l'UDC. Quant à l'exclusion du groupe parlementaire, qui ne s'en fout pas ?